En chauffage de base ou en chauffage d'appoint, le bois est l'une des énergies les moins chères
Vidéogramme sur l'avantage à installer une chaudières à condensation
Les chaudières à condensation
Vidéogramme sur l'avantage de l'isolation des fenêtres de votre domicile
L'isolation des fenêtres
Vidéogramme sur l'avantage de l'isolation des murs pour améliorer les économies d'énergie
L'isolation des murs
Vidéogramme sur l'avantage de l'isolation des combles pour améliorer les économies d'énergie
L'isolation des combles
Vidéogramme sur l'avantage de l'utilisation du chauffage au bois
Le chauffage bois
Vidéogramme sur l'avantage de l'utilisation d'une pompe à chaleur
Les pompes à chaleur
Le solaire thermique
Le solaire thermique
Vidéogramme sur les possibilités d'économie d'énergie avec une offre globale
Economie d'énergie : Offre globale
« »
Accueil
Mentions Légales
Contact

Le chauffage au bois (1/3)

La moins chère des énergies : le bois

hpe bois est l'une des énergies les moins chères qui séduit de plus en plus de ménages. Il est facile de choisir un appareil adapté à ses besoins, qu'il s'agisse d'un chauffage de base ou d’un chauffage d'appoint. Il existe de nombreux modèles de chauffage bois tels que les inserts, les poêles ou les chaudières.

En mars 2012, il a été constaté qu'utilisé comme chauffage principal, le bois est trois fois moins cher que l'électricité. À titre indicatif, le bois coûte 0,043 € le kilowatt-heure, contre 0,079 € le kilowatt-heure pour le gaz de ville et 0,115 € le kilowatt-heure pour l'électricité.

Le matériel et les techniques d'aujourd'hui ont permis de débarrasser le bois de ses principaux défauts : moins de chargement, moins de fumée, une quantité de polluants négligeable et un rendement pouvant aller jusqu'à 90 %.

Désormais valorisé, en raison notamment de la variation incontrôlée du prix du pétrole et des incitations fiscales, le chauffage au bois est utilisé pour le chauffage par près de 6 millions de résidences principales en France. Cela représente la 3e source d'énergie utilisée par les Français.

Un chauffage écologique : le bois

hpLorsque le bois est brûlé, il dégage du CO2. Pour leur croissance, les forêts ont besoin d'absorber ce CO2. Ainsi, le bilan carbone du cycle du bois et quasi neutre. Il est donc possible d'affirmer, si les rejets émis sont faibles et maîtrisés, que le bois est une énergie propre, mais également une énergie renouvelable donc écologique. Les labels PEFC (Programme de reconnaissance des certifications forestières) et FSC (Forest Stewardship Council) certifient une gestion durable des forêts.

Une forêt de france

Un chauffage avantageux : le bois

hpi l'on compte toutes les zones rurales et périurbaines, le potentiel d'utilisateurs du chauffage au bois est énorme. Les solutions de chauffage bois d'aujourd'hui sont particulièrement adaptés à l'habitat basse consommation grâce aux chaudières bois automatique, aux chaudières modernes à granulé et aux chaudières bois à condensation. Le bois utilisé comme source d'énergie dans l'habitat est la principale source nationale d'énergie renouvelable thermique. Elle représente 4 % de l'énergie primaire consommée en France.

La crise de l'énergie a révélé une prise de conscience de notre dépendance fragile vis-à-vis des énergies fossiles. La tempête de décembre 1999 a mis en évidence le débouché supplémentaire du petit-bois. Ce bois-énergie consiste en la valorisation énergétique des sous-produits forestiers (branchages, petits bois, etc.) et industriels (écorces, sciures, copeaux, etc.).

La filière bois s'organise pour permettre d'obtenir une énergie bois avec un coût stable dans le temps. Près de 28 % du territoire national est recouvert par la forêt soit 15 millions d'hectares. Un chauffage central au bois peut être amorti en moins de 10 ans. Cet amortissement est rentable si l'on considère la durée de vie de l'installation chauffage bois et la durée de vie de la maison.

Foyer fermé ou insert

La cheminée à foyer ouvert relève plus de l'élément décoratif. Une cheminée, c'est le plaisir du feu et du crépitement. La cheminée ne possède pas de dispositif de récupération de chaleur. Son rendement faible, seulement 10 % de l'énergie produite sert au chauffage. Le reste part en fumée.

La solution bois énergie adaptée dépend de la typologie du logement, de sa surface et du mode de vie. Poêles et inserts sont les équipements les plus courants. Il s'agit d'appareils indépendants, mais il existe également des appareils raccordés au réseau hydraulique.

Les appareils indépendants offrent un chauffage d'appoint et viennent en complément d'une installation principale. Les équipements les plus répandus sont les poêles à bois et à granulé.

La cheminée à foyer fermé

Le foyer fermé permet d'envisager la cheminée comme une véritable source de chauffage grâce à une technologie moderne qui viendra remplacer le traditionnel foyer ouvert dont l'efficacité est très faible, voire négative. Les cheminées à foyer fermé utilisent comme combustible la bûche, la briquette ou le granulé. Dans le cas d'une rénovation de cheminée ancienne il est nécessaire de remplacer le foyer ouvert par un appareil performant.

La cheminée avec un insert

Dans le foyer d’une cheminée ouverte, il est possible d'encastrer un insert. Cet insert permet d'améliorer considérablement le rendement sans modifier le bâti. Grâce à l'insert, la cheminée devient un véritable appareil de chauffage. Le principe est simple, car il s'agit d'un courant d'air ambiant qui passe entre les parois de l'insert, se réchauffe grâce au feu de cheminée et se diffuse dans la pièce. Le combustible des cheminées avec insert peut-être de la bûche, de la briquette ou du granulé.

bouton retour
page 1
page 2
page 3
bouton avance
RGE, en savoir plus...